À paraître

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

À paraître

Message par Thomas le Jeu 15 Oct - 9:12

Voici un sujet où vous pourrez poster les livres à paraître qui vous semblent digne d'intérêt.

J'inaugure avec cette magnifique édition de Copernic aux Belles Lettres : De revolutionibus orbium coelestium / Des révolutions des orbes célestes


Présentation de l'éditeur :
Il n'existe pas à ce jour d'édition critique du De revolutionibus orbium coelestium (Nuremberg, 1543) de Nicolas Copernic (1473-1543) avec traduction française et commentaire.
L'objectif de cette publication est de combler cette lacune avec cette première édition critique et bilingue, fruit du travail d’une équipe interdisciplinaire qui s’est déroulé sur plusieurs années.
Le volume I contient une introduction divisée en six chapitres consacrés à la biographie de Copernic, à ses travaux astronomiques mineurs, à la préparation et à la présentation d’ensemble du De revolutionibus, à la réception de l’héliocentrisme de 1540 à 1616, à la question des précurseurs, et à l’histoire du texte. Ces chapitres sont suivis d’une série de dix-sept annexes sur des thèmes particuliers. Un index des noms (anciens et modernes), ainsi qu’un index géographique, terminent ce premier volume.
Le volume II contient l’édition critique du De revolutionibus fondée sur le texte de l’édition princeps, corrigé à l’aide du manuscrit autographe de Copernic qui, fait exceptionnel, a été conservé. Elle est suivie de l’édition des passages les plus importants du manuscrit non retenus dans l’édition de 1543. Tous ces textes sont accompagnés d’une traduction française en vis-à-vis. Un index des noms de personnes et des noms géographiques cités par Copernic, ainsi qu’un lexique de la langue technique de Copernic, complètent ce volume.
Le volume III contient un sommaire analytique du De revolutionibus, les notes relatives à chacun des six livres, une série de dix-sept notes complémentaires dans lesquelles sont abordés des problèmes ou des sujets plus généraux concernant les diverses sections de l’ouvrage, et les notes aux passages de l’autographe non retenus dans l’édition princeps. Cet ensemble de notes, qui constitue un commentaire textuel, historique et technique, est suivi d’un appendice consacré à la condamnation de l’héliocentrisme en 1616 et à la censure du De revolutionibus, et d’un dossier iconographique. Ce volume est complété par quatre index : index des noms anciens et modernes, index géographique et Index rerum notabilium.
Plusieurs compétences ont été nécessaires pour mener à bien ce travail. Les ressources de la science astronomique et mathématique, mais aussi de la philologie, de la philosophie et de l’histoire ont dû en effet être mobilisées. Seule une collaboration de spécialistes dans ces différents domaines a permis d’être à la hauteur de l’enjeu: fournir un texte critique, accompagné d’une traduction française exacte et rigoureuse et d’un commentaire analytique visant à aborder les innombrables problèmes posés par un ouvrage qui est à l’origine de la vision moderne de l’univers.

Prix : 199€

A paraître en novembre 2015.
avatar
Thomas
Admin

Messages : 72
Date d'inscription : 15/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://bibliophilie.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: À paraître

Message par Thomas le Ven 16 Oct - 8:35

Quelques livres à paraître d'ici la fin de l'année :
Genre, mœurs et justice - Les Marseillaises et la violence au XVIIIe siècle par Christophe Regina aux Presses Universitaires de Provence
Présentation de l'éditeur :
Quelles sont les possibilités offertes par la justice criminelle aux femmes à Marseille dans la seconde moitié du XVIIIe siècle ? Quel est le discours de la justice face aux actes violents commis (ou subis) par les femmes ? Quel est le discours des plaignant(e)s, des accusé(e)s, des témoins et des voisin(e)s, une fois appelés à s’exprimer devant les autorités judiciaires ? Telles sont, entre autres, les questions traitées par l’auteur dans cette étude originale fondée sur le tribunal de la sénéchaussée, espace privilégié de la parole - censée être libre de toute contrainte -, dans lequel les justiciables parviennent à se mettre en scène, à jouer sur les émotions, à "dire" le récit de leur vie, ainsi que de leurs difficultés, réelles ou simulées ; à raconter celui de leurs adversaires et à les attaquer, grâce à l’instrument judiciaire que tous et toutes savent utiliser au nom de la réparation de l’honneur.
Cette immersion dans l’ordinaire des mœurs marseillaises permet à l’auteur de combler une lacune historiographique, ainsi que de restituer au lecteur une vision et une version de ce que pouvait être une société urbaine sous l’Ancien Régime, société considérée par le biais du prisme de la violence et du genre.

Le quartier du port de Marseille 1500-1790 - Une réalité urbaine restituée par Colette Castrucci
Présentation de l'éditeur :
Cet ouvrage, issu d’une thèse de doctorat, propose une reconstitution du quartier de Marseille dénommé Corps de Ville à partir du XVIe siècle, situé autour de l’hôtel de ville, le long du quai du port, qui constitua le centre de la ville du Moyen Âge au XVIIIe siècle, mais fut presque entièrement détruit en 1943.
Outre une restitution de la topographie des rues et des îlots qui n’est plus lisible depuis la reconstruction de cette rive septentrionale du port, l’ouvrage restitue la trame urbaine disparue, avec ses artères, ses places et ses marchés. Il montre également l’attractivité de quartier en replaçant les lieux de pouvoir civils et religieux.
Au centre de l’ouvrage se situe l’histoire des maisons du quartier. La mise en perspective des textes d’archives et des vestiges découverts au cours des fouilles archéologiques réalisées autour de l’hôtel de ville ces dernières années, a en effet permis de restituer, pour les périodes comprises entre le XVIIe et la fin du XVIIIe siècle, la forme extérieure et l’agencement des intérieurs, mais également de définir les techniques et les matériaux mis en œuvre dans la réalisation de ces bâtiments. Le livre s’inscrit aussi dans l’histoire sociale par la recherche de l’évolution des manières d’habiter.
La diversité de maisons qui apparaît dans cet ouvrage permet de nuancer l’image dépréciée dont ce quartier a eu trop souvent à souffrir. Elle le replace au contraire comme un « quartier de centralité et de reconnaissance sociale » qui lui faisait défaut jusqu’ici.

Env. 20€ le livre
avatar
Thomas
Admin

Messages : 72
Date d'inscription : 15/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://bibliophilie.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: À paraître

Message par Thomas le Dim 18 Oct - 11:09

Chez Honoré Champion :

Présentation de l'éditeur : Ce recueil d’articles est issu d’un colloque qui s’est tenu à l’École normale supérieure de Lyon en février 2012 et qui avait pour objectif l’examen de certains résultats issus des recherches récentes sur les Pays-Bas aux XVIIe et XVIIIe siècles. Dans l’Europe de l’époque, les provinces néerlandaises ont constitué un véritable laboratoire des pratiques et des idées. Pour le chercheur d’aujourd’hui, elles demeurent une « mine d’études de puissant intérêt », comme l’écrivait un jour Lucien Febvre à Johan Huizinga. Tant par la dimension innovante des expériences menées que par l’accueil réservé aux œuvres venues d’ailleurs, que ce soit sur le plan intellectuel, économique, social ou politique, les Pays-Bas (la Hollande en tête) ont joué un rôle phare dans l’espace européen de leur temps. Nombre d’aspects de cette histoire essentielle ont été, au cours des décennies récentes, mis en lumière, explorés et documentés à partir de sources nouvelles. En même temps, il est apparu avec force que les méthodes devaient se croiser et que les regards pouvaient avec profit se rencontrer, en-deça comme « par-deça » – pour reprendre les expressions de l’époque – les espaces nationaux. Autrement dit, que l’histoire d’un pays pouvait être utile à l’histoire d’un autre. Les textes réunis dans ce volume ont pour ambition de le montrer.
Sortie le 23/10/2015
Prix : 55€


Présentation de l'éditeur : Cette première édition moderne des Contemporaines de Rétif de la Bretonne, recueil de nouvelles publié de 1780 à 1785, donne à lire dans sa totalité les 42 volumes de l’édition originale, soit « 272 nouvelles en 444 histoires ». Cette œuvre, dont n’a été rééditée qu’une infime partie, offre le panorama complet de l’univers rétivien. Rétif a mis dans ce monument narratif ses idées, ses obsessions, ses fantasmes, son panthéon féminin; il y a mis aussi des contes, des chansons, des saynètes, le langage du monde et celui du peuple, toutes les formes d’expression qui lui étaient chères.

Depuis 1760, la mode était aux recueils de
récits courts, adaptés au goût d’un public élargi qui tendait à préférer la lecture aisée d’anecdotes, d’historiettes, de faits divers à celle des romans nécessitant un effort d’attention soutenu. Mais le recueil des Contemporaines est d’une ampleur et d’une ambition sans précédent. Rétif le présente comme
«l’histoire complète des mœurs du XVIIIe siècle». Au-delà de l’objectif moral affiché (proposer des leçons de bonheur conjugal), s’impose l’intérêt documentaire. De même que Rétif sera, quelques années plus tard, « le spectateur nocturne» des Nuits de Paris, il est ici le spectateur diurne du monde qui
l’entoure. Tandis que les autres écrivains, dit-il, ont « travaillé d’imagination», lui a «négligé tous les ornements de la fiction ». Le titre du recueil est déjà une promesse de vérité: en étant des contemporaines, les héroïnes appartiennent au monde du lecteur, et c’est l’image de cette société de la deuxième moitié du XVIIIe siècle que nous restituent les nouvelles. Une image fondée sur des choses vues et entendues. Mais sur ce terreau, le romanesque se déploie librement, jusqu’à l’extravagance. Le succès de l’ouvrage en son temps (la deuxième grande réussite de Rétif, après la publication du Paysan perverti en 1775) montre que cette formule correspondait bien à l’attente des lecteurs.

L’originalité de Rétif est aussi d’avoir voulu dépasser la simple addition de récits en tissant des liens entre les nouvelles, guidé par le souci de donner à l’ensemble la cohésion d’une totalité narrative. Il a ébauché ce que Balzac systématisera quelques décennies plus tard: la récurrence des personnages, la connexion entre des histoires. Mais il ne faut pas pour autant lire et juger Les Contemporaines à la lumière des nouvelles du siècle suivant. Rétif, quelle que soit son aspiration à la différence, son mépris proclamé des codes stylistiques de l’époque, appartient à la littérature et à la société de son temps. De l’une et de l’autre, il a été le témoin privilégié.

Enfin, on ne saurait donner aujourd’hui une édition des Contemporaines sans les estampes qui accompagnaient chaque nouvelle, tant ces illustrations ont une fonction narrative et contribuent au charme des volumes.

Sortie le 23/10/2015
Prix : 95€


Présentation de l'éditeur : Avec ses 181 entrées par œuvre, ses 143 entrées thématiques et ses 84 collaborateurs, ce Dictionnaire souhaiterait donner une vue d’ensemble d’une « œuvre-vie » qui compte parmi les grandes aventures scripturales du siècle romantique. Ont été prises en compte la pensée philosophique, politique et religieuse, la quête identitaire, la construction d’un monde imaginé qui s’expriment dans la diversité des genres et des modes d’écriture et s’unifient autour de figures archétypales, de thèmes et de motifs récurrents. Les conditions de la production littéraire et la réception de l’œuvre en Amérique, en Asie, en Europe, ont aussi fait l’objet d’études.
Sortie ??
Prix : 180€
avatar
Thomas
Admin

Messages : 72
Date d'inscription : 15/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://bibliophilie.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: À paraître

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum